Reporters sans frontières

Procès annulé suite à une conciliation entre les parties

Procès annulé suite à une conciliation entre les parties

Publié le lundi 20 septembre 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Après cinq reports de procès, Gamal Eid, directeur du Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme (ANHRI), Ahmed Seif El Islam Hamad, fondateur du centre Hisham Mubarak (HMLC) et le blogueur Amr Gharbeia sont parvenus à un accord avec le plaignant, le juge Abdel Fattah Murad, le 18 septembre 2010. Ce dernier a décidé de retirer sa plainte pour diffamation après que les trois militants ont retiré la leur pour plagiat. Le procès est donc clos.


Un blogueur et deux militants des droits de l’homme devant la justice égyptienne
19/07/2010
Le 17 juillet 2010, le procès des deux militants, Gamal Eid et Ahmed Seif El Islam Hamad, et du blogueur Amr Gharbela, a été ajourné pour la troisième fois et reporté au 31 juillet 2010.


15/07/2010

Le 17 juillet 2010, devant la cour criminelle de Khalifeh, se tiendra le procès de Gamal Eid, directeur du Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme (ANHRI), d’Ahmed Seif El Islam Hamad, fondateur du centre Hisham Mubarak (HMLC) et du blogueur Amr Gharbeia. Tous trois sont poursuivis pour "insulte", "diffamation", "chantage" et "abus du service Internet".

Les trois accusés sont poursuivis pour diffamation par le juge Abdel Fattah Murad, suite à une publication conjointe de l’ANHRI et de l’HMLC, datée du 11 février 2007, dans laquelle les deux organisations accusaient le juge de plagiat. Ce dernier aurait recopié l’un des rapports de l’ANHRI dans son livre " Les principes scientifiques et légaux des blogs".

"Ce procès rend compte du climat délétère dans lequel vivent les défenseurs des droits de l’homme en Egypte et le harcèlement judiciaire dont ils sont victimes. Au lieu de poursuivre ces militants pour diffamation, la justice égyptienne devrait d’abord examiner l’accusation de plagiat qui pèse contre le plaignant", a déclaré l’organisation.

En 2007, le juge Abdel Fattah Murad avait déjà entamé des poursuites pour diffamation contre Gamal Eid et deux autres blogueurs, demandant la fermeture d’une cinquantaine de sites Internet, dont celui de l’HMLC. Mais les accusés avaient été acquittés.

Par ailleurs, un journaliste en ligne a été récemment arrêté pendant quatre jours. Sherif Abd El Amid, rédacteur du site http://www.elsaff.com/, a été arrêté, le 4 juillet dernier après avoir dénoncé sur son blog des affaires de corruption impliquant un membre du Parlement, Amrou Ali Abd El-Manaam. Il a été accusé d’insulte et de diffamation. Il a été libéré après quatre jours de grève de la faim.

Le blogueur Kareem Amer est quant à lui toujours en prison. Arrêté le 6 novembre 2006, pour des articles publiés sur son blog, il est incarcéré depuis 1347 jours. Malgré le fait qu’il ait déjà purgé les deux-tiers de sa peine, les autorités refusent de lui accorder une libération anticipée. Kareem Amer, de son vrai nom Abdel Kareem Nabil Suleiman, avait dénoncé les dérives religieuses et autoritaires du régime de Hosni Moubarak et critiqué les plus hautes institutions religieuses du pays.

Reporters sans frontières rappelle que Mohammed Khaled Said a été battu à mort par deux policiers devant un cybercafé, le 6 juin 2010, après avoir mis en ligne une vidéo incriminant des policiers dans une affaire de drogue (http://fr.rsf.org/egypte-deux-policiers-impliques-dans-le-06-07-2010,37877.html). Les deux policiers, Mahmoud Salah Amin et Awad Asmaïl Souleimane sont en prison en attente de leur procès, le 27 juillet, pour "arrestation arbitraire, torture et usage excessif de la force". L’accusation de meurtre n’a en revanche pas prise en compte. De plus, l’officier de police en chef qui devrait répondre de leurs actes n’a aucune charge retenue contre lui.

Reporters sans frontières réitère sa demande d’un procès juste et équitable, et qui prenne en compte tous les éléments de l’affaire, et notamment son épilogue tragique, la mort de Mohammed Khaled Saïd.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums