Reporters sans frontières

Reporters sans frontières condamne vivement le projet d'attentat contre le caricaturiste danois Kurt Westergaard

Reporters sans frontières condamne vivement le projet d’attentat contre le caricaturiste danois Kurt Westergaard

Publié le jeudi 14 février 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Dans la nuit du 11 février 2008, la police danoise a déjoué un attentat contre le dessinateur danois Kurt Westergaard, auteur d’une caricature controversée du prophète Mahomet. "Il est inadmissible que l’on puisse menacer de mort quelqu’un pour une caricature", a déclaré Reporters sans frontières.

Dans la nuit du 11 février 2008, les services de renseignements de la police danoise ont arrêté trois personnes soupçonnées de fomenter un attentat contre le caricaturiste danois Kurt Westergaard (photo), l’auteur du dessin le plus controversé publié en septembre 2005 dans le quotidien Jyllands-Posten.

« Il est inadmissible que l’on puisse menacer de mort un dessinateur au Danemark, un des pays les plus respectueux de la liberté d’expression sur la planète. Ce dernier est contraint de se cacher et de vivre sous protection, sous prétexte qu’il a publié des dessins qui ont déplu. Kurt Westergaard vit dans un pays où la religion relève de la sphère privée. Dans cette tradition, la liberté de croyance va de pair avec une liberté d’expression qui inclut le droit de brocarder les convictions que l’on ne partage pas », a déclaré Robert Menard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

Le projet d’attentat a été condamné par toute la classe politique danoise et par l’ensemble des médias. Par solidarité, plusieurs quotidiens danois et européens ont reproduit dans leur édition du 13 février les dessins controversés, rappelant leur profond attachement à leur liberté d’expression et leur résistance face à toute forme de fanatisme.

Reporters sans frontières rappelle qu’au Danemark, comme dans tous les états européens, la presse est indépendante des pouvoirs en place. Ses prises de position, ses choix éditoriaux n’engagent qu’elle et donc, en aucune manière, les autorités de ces pays ou leurs concitoyens.

Reporters sans frontières appelle les autorités danoises à poursuivre leur enquête afin d’identifier les commanditaires du projet d’attentat. L’organisation s’associe également aux appels au dialogue lancés par les médias et la communauté musulmane au Danemark.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums