Reporters sans frontières

Reporters sans frontières accorde une bourse d'assistance à la journaliste Awa Ehoura

Reporters sans frontières accorde une bourse d’assistance à la journaliste Awa Ehoura

Publié le vendredi 20 janvier 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Awa Ehoura était présentatrice du journal télévisé de 20 heures à la Radio-Télévision Ivoirienne (RTI) sous le régime de Laurent Gbagbo. Depuis la chute de l’ancien président, début 2011, ses comptes bancaires ont été gelés, comme ceux d’autres personnalités jugées proches de l’ancien pouvoir. Mise au chômage technique par la RTI, elle ne bénéficie plus d’aucune assurance maladie depuis le 12 janvier 2012 et n’a plus les moyens de soigner son diabète.

Le 19 janvier 2012, Reporters sans frontières lui a adressé une bourse d’assistance destinée à lui permettre d’acheter des médicaments et de régler ses frais médicaux.

"Nous avons suffisamment dit le mal que nous pensions du rôle qu’a parfois joué la RTI comme instrument de propagande. Mais Awa Ehoura est une journaliste, pas une criminelle. Il est anormal et injuste qu’une telle sanction, destinée à punir sa supposée sympathie avec l’ancien pouvoir, la place dans une situation de détresse. Le geste que fait Reporters sans frontières en lui accordant cette bourse est humanitaire", a déclaré l’organisation.

"Le traitement infligé à cette journaliste devrait alerter l’opinion et les autorités ivoiriennes. La marginalisation qu’elle subit est incompatible avec l’exigence de justice et de réconciliation nationale. Il est temps de lever le gel des avoirs des personnes injustement touchées par cette mesure", a conclu Reporters sans frontières.

Photo : Awa Ehoura

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums