Reporters sans frontières

Ousmane Sy Savané poursuivi pour "atteinte à la sûreté de l'Etat"

Ousmane Sy Savané poursuivi pour "atteinte à la sûreté de l’Etat"

Publié le jeudi 29 mars 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le directeur général du groupe Cyclone, Ousmane Sy Savané, interpellé à Abidjan le 27 mars 2012, n’est pas poursuivi pour son activité de patron de presse, mais pour "atteinte à la sûreté de l’Etat", a appris Reporters sans frontières, le 29 mars 2012, auprès du ministère ivoirien de l’Intérieur qui n’a pas souhaité donner davantage d’informations.


28.03.2012 - Pourquoi la DST détient-elle le journaliste Ousmane Sy Savané ?

Reporters sans frontières demande au ministère de l’Intérieur de fournir sans délai des explications sur les conditions de l’interpellation par la Direction de la surveillance du territoire (DST), le 27 mars 2012, du directeur général du groupe Cyclone, Ousmane Sy Savané.

"Si Ousmane Sy Savané se trouve bien dans les locaux de la DST, structure sous tutelle du ministère de l’Intérieur, cette institution doit reconnaître qu’elle le détient et annoncer publiquement ce qu’elle lui reproche. Est-il interpellé pour un délit de droit commun ? Ou au contraire pour un délit de presse ? Nous pressons également les autorités de relâcher ce journaliste", a déclaré l’organisation.

"Après l’interpellation, pendant 24 heures, début février, du directeur du quotidien Le Patriote, Charles Sanga, il s’agit du second incident impliquant la presse et la DST en moins de deux mois", déplore Reporters sans frontières.

Le 27 mars 2012, vers 13 heures, Ousmane Sy Savané a été arrêté dans les locaux de Cyclone, dans le quartier de la Riviera deux, à Abidjan. Les agents venus l’interpeller ont également emporté du matériel informatique appartenant au groupe.

Dans la matinée du 28 mars, la DST niait détenir le journaliste. Sa voiture est pourtant garée dans la cour de la DST et plusieurs sources confirment que le journaliste y a été conduit après son arrestation.

Reporters sans frontières a contacté un commissaire de la DST qui a déclaré ne pas être disponible pour répondre aux questions. L’organisation s’est également entretenue avec la porte-parole du ministère de l’Intérieur, Nina Bintou Touré, qui a promis de se rapprocher de la direction de la DST et celle de la police pour faire la lumière sur cet incident.

Le groupe Cyclone, longtemps propriété de Nady Bamba, la seconde épouse de Laurent Gbagbo, est la société éditrice des quotidiens d’opposition Le Temps et LG Info. Ousmane Sy Savané est membre du groupement des patrons de presse de Côte d’Ivoire.

Photo : La Une du journal Le Temps en date du 28 mars 2012.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums