Reporters sans frontières

Le siège du groupe Nord Sud Communication cambriolé par des hommes armés

Le siège du groupe Nord Sud Communication cambriolé par des hommes armés

Publié le mercredi 7 novembre 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le siège du groupe Nord Sud Communication, société éditrice du quotidien Nord Sud (proche du pouvoir), a été l’objet d’un cambriolage aux environs de 3 heures du matin, le 7 novembre 2012. Cinq hommes en civil mais armés de fusils d’assaut kalachnikovs, circulant à bord d’un véhicule 4X4 et d’une berline, ont escaladé les murs d’enceinte du journal et ont pénétré dans les locaux après avoir fracturé les portes.

Nord Sud est proche de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro, désormais président de l’Assemblée nationale. Le journal défend souvent des positions très partisanes, comme la majorité des titres de la presse écrite ivoirienne.

"Nous sommes préoccupés par les attaques répétées contre les sièges de médias en Côte d’Ivoire. Après l’incendie criminel au groupe Cyclone (société éditrice de Le Temps, Lg Infos et Prestige Magazine), c’est au tour de Nord Sud Communication d’être visé par un raid nocturne", a déclaré Reporters sans frontières.

"Nous nous étonnons que les autorités d’Abidjan n’aient toujours pas communiqué sur l’enquête concernant l’attaque de Cyclone, en août dernier, et nous espérons que tout sera mis en œuvre pour identifier les auteurs de ce nouvel acte criminel. Le scénario de l’incident indique que les cambrioleurs savaient précisément ce qu’ils venaient chercher", a poursuivi l’organisation.

Au petit matin du 7 novembre, les inconnus armés de fusils AK-47 ont escaladé la clôture du siège du groupe Nord Sud Communication, situé dans le quartier des Deux Plateaux, septième tranche, dans la commune de Cocody, à Abidjan. Les agresseurs se sont dirigés directement vers le bureau du journaliste d’investigation Bahi K, spécialiste des questions de sécurité et de défense. Ils ont récupéré le disque dur de son ordinateur renfermant des dossiers militaires classés top secret. Ensuite, ils ont fracturé la porte de la salle de rédaction sans rien emporter. Le vigile chargé de surveiller les lieux s’est enfui. Les cambrioleurs se sont introduits dans les bureaux du service commercial et de la comptabilité où ils ont emporté 150 000 francs CFA (environ 230 euros).

La gendarmerie s’est rendue sur les lieux dès le 7 novembre pour le constat d’usage et une enquête a été ouverte par le commissariat du 30ème arrondissement de Cocody, où la direction du groupe Nord Sud Communication a porté plainte contre X.

Photo : KAMBOU SIA / AFP

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums