Reporters sans frontières

Le blogeur Minerva acquitté

Le blogeur Minerva acquitté

Publié le lundi 20 avril 2009. Mis à jour le mardi 21 avril 2009.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Reporters sans frontières se félicite de l’acquittement, prononcé le 20 avril 2009, du blogeur Park Dae-sung, plus connu sous le nom de “Minerva”, par une cour de Séoul (Seoul Central District Court). Il était accusé d’avoir publié des articles sur Internet qui auraient affecté “les échanges économiques au sein des marchés” ainsi que “la crédibilité de la nation”. Dix-huit mois de prison avaient été requis à son encontre par le procureur.

« Cet acquittement est le signe que la justice coréenne peut prononcer des verdicts de manière indépendante, en se basant sur les faits et en ne cédant pas aux pressions politiques. Nous espérons que ce verdict va encourager le gouvernement à ne plus poursuivre et intimider les internautes », a déclaré l’organisation.

Le juge Yoo Young-hyeon a déclaré qu’il ne pensait pas que Park Dae-sung « ait eu l’intention de mettre en péril l’intérêt de l’Etat » ou qu’il « ait eu conscience que le contenu de ses articles était complètement faux ». Le blogueur devrait être relâché après avoir passé plus de trois mois en prison.

« Je suis simplement heureux », a déclaré la mère du blogueur aux journalistes.

Reporters sans frontières, dont un représentant avait suivi ce procès, avait appelé le 17 avril à l’acquittement de Park Dae-sung.


17.04.

"Minerva doit être innocenté et libéré", selon Reporters sans frontières

Reporters sans frontières appelle la justice sud-coréenne à innocenter le blogueur Park Dae-sung, plus connu sous le nom de “Minerva”, dont le verdict du procès doit être prononcé le lundi 20 avril à Séoul. Après avoir assisté à une partie des audiences et avoir eu accès à des informations confidentielles sur cette affaire, l’organisation a acquis la certitude que "Minerva" n’est pas coupable des crimes qu’on lui reproche notamment d’avoir publié des articles sur Internet qui auraient affecté “les échanges économiques au sein des marchés” ainsi que “la crédibilité de la nation”. Le 13 avril, le procureur a requis 18 mois de prison à l’encontre du blogueur en vertu de la loi sur l’Electricité et les Communications qui a été adoptée à une époque où Internet n’existait pas encore.

"Lors du procès, il est apparu que même les témoins cités par l’accusation avaient bien du mal à affirmer que Park Dae-sung était le responsable d’une quelconque déstabilisation des marchés. Certes, certains de ses commentaires postés sur des forums de discussion étaient peut-être exagérés, mais ils ne sont pas responsables de la crise financière qui a frappé la Corée du Sud", a affirmé l’organisation.

"Si Minerva est condamné à une peine de prison par le juge Yoo Young-hyun, il s’agira d’une sanction disproportionnée et injuste qui punit un blogueur pour ses commentaires. La justice se rendrait alors complice d’une stratégie gouvernementale qui vise à intimider les internautes s’exprimant sur les sujets financiers", a ajouté l’organisation.

Les autorités lui reprochent notamment la publication d’un article, le 29 décembre 2008, dans lequel il déclarait que sept des plus importantes institutions financières et sociétés d’exportation sud-coréennes avaient reçu l’ordre des autorités de ne plus acheter de dollar américain afin de stabiliser le won.

Or, il apparaît que lors de la session du 29 décembre, le cours du won ne s’est pas écroulé face au dollar, bien au contraire : il était plus fort à la fin de la journée qu’avant la publication par "Minerva" de son commentaire.

Interrogé par Reporters sans frontières, Kim Tae Dong, ancien conseiller économique de la présidence sud-coréenne, a dénoncé une accusation qui ne se base sur aucune preuve matérielle crédible.

Dans un témoignage sur youtube, Kim Tae Dong explique en quoi l’affaire "Minerva" est cruciale pour la liberté d’expression en Corée du Sud :

Arrêté le 7 janvier 2009, "Minerva"’ a plaidé non coupable.

Park Dae-sung s’est fait connaître en postant de nombreux articles en ligne, notamment sur le forum du site Daum.net, l’un des portails Internet les plus consultés en Corée du Sud. L’un d’entre eux “prédisait” la faillite de la banque américaine Lehman Brothers une semaine avant les faits. Resté anonyme sur Internet jusqu’à son interpellation, il avait également publié des articles annonçant la tourmente financière actuelle.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums