Reporters sans frontières

42917

Accueil - Afrique - Burundi

Le journaliste Hassan Ruvakuki passera le cinquantenaire de l'indépendance en prison

Le journaliste Hassan Ruvakuki passera le cinquantenaire de l’indépendance en prison

Publié le vendredi 29 juin 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

A deux jours du lancement, le 1er juillet 2012 à Bujumbura, des célébrations du cinquantenaire de l’indépendance du Burundi, Reporters sans frontières renouvelle son soutien total à Hassan Ruvakuki. Incarcéré à la prison de Muramvya (Centre), le journaliste de la radio Bonesha FM et correspondant du service en swahili de Radio France Internationale (RFI) sera privé des réjouissances patriotiques organisées par les autorités.

"Quiconque est épris de justice et de liberté sait qu’il n’y a rien à fêter, aujourd’hui, en constatant la situation au Burundi. Hassan Ruvakuki a été condamné à une peine incroyablement lourde alors même qu’il n’a pas bénéficié d’un procès équitable et que rien ne prouve sa culpabilité. Ce journaliste ne faisait que son métier", a déclaré l’organisation.

"Nous appelons tous les partenaires du Burundi présents à Bujumbura pour le cinquantenaire à plaider la cause de Hassan auprès des plus hautes autorités de l’Etat. Garder le silence sur ce dossier serait coupable", a ajouté Reporters sans frontières, qui retient que pour célébrer le cinquantenaire de son indépendance, le Burundi est entré dans le club très fermé des rares pays n’hésitant pas à envoyer des journalistes derrière les barreaux jusqu’à la fin de leurs jours.

Poursuivi pour "actes de terrorisme", Hassan Ruvakuki a été condamné, le 20 juin dernier, à la réclusion à perpétuité.

Dans une autre affaire, le correspondant de la Radio Publique Africaine (RPA) à Bubanza (Nord-Ouest), Eloge Niyonzima, a été attaqué par des membres de la Ligue des jeunes du CNDD-FDD (parti au pouvoir), dans la nuit du 26 au 27 juin 2012. Selon Eric Manirakiza, directeur de la RPA, une dizaine de jeunes ont tabassé son correspondant "à coups de gourdin et l’ont blessé à la tête et au dos". Le journaliste présente plusieurs points de suture à la tête.

Photo : Hassan Ruvakuki (Iwacu - Les Voix du Burundi)

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums