Reporters sans frontières

Le bilan s'alourdit avec l'assassinat d'un deuxième journaliste en moins d'un mois

Le bilan s’alourdit avec l’assassinat d’un deuxième journaliste en moins d’un mois

Publié le mercredi 4 mai 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolEnglish

Le mobile reste à déterminer dans l’assassinat par balles de Valério Nascimento, le 3 mai 2011 à Rio Claro, dans l’État de Rio de Janeiro. Engagé dans la vie politique locale, la victime avait récemment dénoncé, comme journaliste, une affaire de corruption.

“Valério Nascimento aura perdu la vie à la date de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Son assassinat nous rappelle que le Brésil, malgré de récents progrès législatifs et ses efforts dans la lutte contre l’impunité, demeure un pays à risque pour la profession. Le bilan s’alourdit, avec deux journalistes tués depuis le début de l’année et un troisième, blogueur, rescapé d’un attentat. Rendant hommage à Valério Nascimento, nous appelons les enquêteurs à suivre de près la piste professionnelle et à obtenir des résultats rapides”, a déclaré Reporters sans frontières.

Valério Nascimento a été abattu de deux balles – l’une dans la tête, l’autre dans le dos - sur le pas de la porte de son domicile. Les enquêteurs ne disposent pour l’instant d’aucune autre précision sur les circonstances du crime.

Propriétaire et directeur du journal Panorama Geral, président d’une association d’habitants de la région et ancien candidat aux conseils municipaux des localités de Rio Claro et Angra dos Reis, Valério Nascimento avait fait état dans ses colonnes, le 29 avril dernier, d’irrégularités de gestion du maire de Bananal (État de São Paulo). Cité par le quotidien O Globo, le policier en charge de l’enquête, Carlos Matos, a dit privilégier la piste politique. De même source policière, on assure que Valério Nascimento avait rendu publiques d’autres affaires impliquant la mairie de Bananal.

Valério Nascimento est le deuxième journaliste assassiné en moins d’un mois. Le 9 avril dernier, Luciano Leitão Pedrosa, employé de la station Radio Metropolitana FM et directeur de programme de la chaine privée locale TV Vitória, a été tué par balles à Vitória de Santo Antão, dans l’État du Pernambouc (Nord-Est). Le 23 mars, le blogueur Ricardo Gama, a miraculeusement survécu à un attentat dans le quartier de Copacabana à Rio le 23 mars 2011. Dans la première affaire, la victime trait de sujets relatifs au crime organisé. Dans la seconde, elle s’occupait d’affaires politiques sensibles.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums