Reporters sans frontières

Une journaliste molestée par un maire

Publié le jeudi 30 juin 2005.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Une journaliste de Top Channel TV a été agressée par le maire de Korca dans la soirée du 26 juin alors qu’elle couvrait un débat public. Reporters sans frontières a demandé au ministre de l’Intérieur de prendre des sanctions à l’encontre de l’élu.

Juliana Dhimitri, journaliste de Top Channel TV, l’une des principales chaînes de télévision albanaises, a été attaquée, samedi 26 juin 2005 au soir, par Robert Damo, maire de la ville de Korca (sud-est du pays). Ce dernier a violemment pris à partie la journaliste dans un hôtel à l’issue d’un débat public qui l’opposait à Ben Blushi, son adversaire pour les prochaines élections législatives.

« Reporters sans frontières dénonce cette agression brutale, qui constitue une atteinte à la liberté de la presse d’autant plus grave qu’elle a été commise directement par un élu. Robert Damo a de grandes chances d’entrer prochainement dans la liste noire des ennemis de la liberté de la presse. Nous demandons au ministre de l’Intérieur, Igli Toska, de prendre des sanctions adéquates à l’encontre du maire de Korca, afin que ce type de comportement ne se reproduise plus. »

Le 26 juin, Robert Damo, du Parti démocratique, a débattu avec Ben Blushi, candidat du Parti socialiste, par ailleurs actuel ministre des Autorités locales, en vue des élections législatives du 3 juillet 2005. Une fois le débat public terminé, les discussions se sont envenimées. Juliana Dhimitri a continué à filmer. Lorsque Robert Damo s’en est aperçu, il a projeté la journaliste contre un mur, puis l’a frappée au visage et au corps. Le maire a jeté sa caméra et lui a pris son téléphone portable pour l’empêcher d’appeler à l’aide. Il l’a ensuite entraînée dans une autre pièce pour continuer à la malmener. La scène s’est déroulée en présence de deux gardes du corps qui n’ont cessé d’invectiver la journaliste durant son passage à tabac.

Choquée par cette agression et souffrant de plusieurs contusions, Juliana Dhimitri a été conduite à l’hôpital. De retour chez elle, la reporter a été placée sous surveillance policière dans l’éventualité d’une nouvelle confrontation avec le maire de Korca.

Le lendemain de la scène, Robert Damo a nié avoir frappé la journaliste et déclaré être la victime dans cette affaire.

Top Channel TV a dénoncé publiquement cette agression et a porté plainte devant la cour de district de Korca. La chaîne a déclaré qu’elle allait produire des preuves que Robert Damo avait maltraité la journaliste alors qu’elle était dans l’exercice de ses fonctions et qu’elle filmait dans un lieu public. Juliana Dhimitri possède l’enregistrement complet de la scène.

Jusqu’à présent, aucun représentant du Parti démocratique n’a réagi.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums