Reporters sans frontières

Le ministre de l’Intérieur agresse un journaliste

Publié le vendredi 17 octobre 2003. Mis à jour le lundi 20 octobre 2003.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

20.10.2003 - Le ministre de l’Intérieur, Luan Rama, a été limogé, le 17 octobre 2003, pour avoir frappé le rédacteur en chef de Gjeli Vision, Ilir Babaramo.


Reporters sans frontières dénonce l’agression dont a été victime, le 14 octobre, le rédacteur en chef de la chaîne de télévision Vision Plus, Ilir Babaramo par le ministre de l’Intérieur, Luan Rama.

L’organisation juge inadmissible que le plus haut responsable des forces de l’ordre du pays, parce qu’il n’accepte pas d’être critiqué, frappe un journaliste. Ce fâcheux précédent risque d’apparaître comme une menace adressée à tous les journalistes qui prennent leurs distances avec la politique du gouvernement. Reporters sans frontières demande qu’une enquête objective soit menée et que des mesures tenant compte de l’aspect hautement symbolique de cette agression soient prises à l’encontre du ministre de l’Intérieur.

L’incident a eu lieu dans la soirée, dans un restaurant de Tirana, au cours de la célébration par le Parti socialiste de sa victoire aux élections du 12 octobre. Le ministre de l’Intérieur s’en est pris à coups de poing à Ilir Babaramo en raison d’un sujet critique diffusé par la chaîne. Le journaliste a également été maltraité par ses gardes du corps.

Le ministre a déclaré, dans une lettre adressée le 15 octobre au procureur général, Theodori Sollaku, que ces accusations étaient sans fondement et qu’il n’avait en aucun cas frappé le journaliste.

Le 16 octobre, l’association albanaise des médias électroniques a dénoncé l’incident et demandé la démission du ministre.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums